Propriétés médicinales de l’argousier

Utilisation interne
Stimulant physique, tonique général, astringent, immunostimulant, lipotrope, hypocholestérolémiant, antioxydant, antiulcéreux, anti arythmique.

Utilisation externe
Cicatrisant.

Indications thérapeutiques usuelles
Possédant un effet tonique général, l’argousier aide aussi à traiter certains troubles cardio-vasculaires ; troubles digestifs et indigestions ; agit sur les inflammations des poumons ; atténue les douleurs menstruelles ; aide à soigner les brûlures, les coups de soleil et les escarres ; apaise l’eczéma ; utilisé contre la grippe et les maladies virales.

Autres indications thérapeutiques démontrées
Lutte contre l’arthérosclérose, les anémies et le scorbut ; effets cicatrisants et antiulcéreux.

Composition de l’argousier
Parties utilisées
Les baies (pour le jus et les extraits huileux), les graines (pour l’huile), les feuilles et l’écorce (pour les extraits).

Principes actifs
Vitamines A, B, C, E, K et carotène ; minéraux ; caroténoïdes ; polyphénols ; acides-alcools ; sucres simples ; protéines et acides aminés ; lipides.
Graines : huile riche en acides gras insaturés C18.

Utilisation et posologie de l’argousier
Dosage
Il n’y a pas de dosages établis par les données scientifiques ou cliniques. Différentes préparations existent sur le marché et il convient de suivre les prescriptions recommandées. En jus : boire 1 verre par jour de 70 ml de jus d’argousier dilués dans de l’eau. On considère qu’une cure de jus d’argousier doit se prolonger durant trois à six mois pour être pleinement efficace. L’huile de baies d’argousier est utilisée sous forme de massages quotidiens. On peut alors se servir de l’huile de la graine ou de la pulpe de l’argousier. Procéder à 1 ou 2 applications par jour, sur les plaies ou sur les zones où la peau est très sèche. Précautions d’emploi de l’argousier L’argousier ayant des fruits extrêmement riches en vitamine C (concentration cinq fois plus importante que pour le kiwi et trente fois supérieure à celle de l’orange), il est recommandé de ne pas en consommer en fin de journée.

Contre-indications
Pas de contre-indications connues.

Effets indésirables
Pas d’effets indésirables connus.
Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments
Pas d’interaction connue.
Interactions avec des médicaments
Pas d’interaction connue avec des médicaments

Baies d’argousier : tous leurs bienfaits sur la santé
Écrit par les experts Ooreka(4)

Baies d’argousier : une mine de bienfaits

Bénéfices de l’huile d’argousier sur la peau

L’utilisation de la baie d’argousier est surtout orientée vers les soins de la peau. Sous forme de crèmes ou d’onguents, le fruit permet :

  • de traiter les brûlures;
  • de traiter les plaies et blessures cutanées;
  • de régénérer, cicatriser et régénérer la peau et les muqueuses externes et internes;

La baie d’argousier est également utilisée dans les crèmes solaires, en raison de sa capacité à protéger notre épiderme des rayons néfastes du soleil.

Sur l’ensemble de l’organisme

Sous forme d’une cure de sirop ou de jus, les baies d’argousier permettent de lutter contre :

  • l’hypertension artérielle, grâce à la présence de flavonoïdes qui diminuent la viscosité sanguine (épaisseur du sang) et améliorent la fonction cardiaque;
  • le mauvais cholestérol : en cure de 8 semaines, la baie d’argousier permet même d’augmenter le taux de bon cholestérol ;
  • les ulcères de l’estomac;
  • les gingivites, inflammation des gencives;
  • certaines maladies pulmonaires;
  • certains troubles digestifs : indigestions, ulcères de l’estomac et douleurs au foie.

Baies d’argousier, partenaires de notre système immunitaire

L’argousier, au même titre que l’huile de Nigelle, constitue un allié idéal pour prévenir et soigner les affections hivernales. Grâce à ses propriétés, il améliore les réactions de notre système immunitaire et permet de lutter contre :

  • la grippe ;
  • les rhumes ;
  • la fatigue ;
  • les éventuelles baisses de tonus.

L’argousier dans notre alimentation
On retrouve l’argousier dans de nombreux produits alimentaires comme :

  • les jus et boissons alcoolisées ;
  • les gelées, confitures et sorbets ;
  • les barres de céréales ;
  • le chocolat.

L’argousier est utilisé comme condiment dans l’Himalaya et en tant que sauce dans le pays nordiques. Depuis peu, il a également fait son entrée dans les menus de grands restaurants.

  • L’argousier fait partie des remèdes de phytothérapie contre l’eczéma ;
  • l’huile de baies d’argousier permet également de soigner naturellement les mycoses des pieds.

L’argousier : une plante contre la fatigue, la grippe, les brûlures

Dans l’argousier tout est bon

Très riche en vitamine C, la baie de l’argousier se transforme en confiture, en jus ou en sirop. Durant les Jeux Olympiques de Séoul, la boisson « officielle » des athlètes chinois, c’était le jus d’argousier. Il faut préciser qu’en Asie plus de 200 produits alimentaires ou médicinaux sont fabriqués à partir d’argousier. En Europe et en Amérique du Nord ce sont surtout les baies, les feuilles et l’écorce qui sont utilisés pour fabriquer des gelées, des confitures, des compléments alimentaires, du jus, de l’huile et des cosmétiques.

Les indications

En interne :

  • fatigue
  • grippe
  • refroidissement
  • manque d’appétit
  • ulcères d’estomac et du duodénum
  • hyperlipémie du sang
  • gingivite
  • problèmes pulmonaires
  • maladies cardio-vasculaires et coronariennes
  • hypertension artérielle

Il suffit de suivre les indications des fabricants : tout dépend de la concentration du jus ou des extraits. Si le jus est trop concentré ou amer, il suffit de le diluer avec un peu d’eau. En général on prend de 2 à 4 cuillérées à café par jour, mais certains praticiens conseillent jusqu’à 200 ml/jour. Il existe aussi des tisanes de feuilles ou d’écorce d’argousier. Il est aussi possible de consommer l’huile (1 cuillérée à café par jour ou en association avec d’autres huiles de première pression à froid dans une salade).

En externe :

  • eczéma et autres problèmes cutanés
  • brûlures
  • prévention et cicatrisation des blessures dues aux radiations,
  • ralentissement des rides
  • cheveux : pellicules et chute.

L’huile d’argousier est obtenue par pression à froid des baies et surtout des graines d’argousier. Elle entre dans la composition de cosmétiques ou de shampoings. Attention : L’huile a la particularité de laisser des taches rouges : massez longtemps et laissez absorber avant de recouvrir d’un linge pour protéger vos vêtements

Quand, Comment, Combien?
En Europe et au Québec, on trouve des jus, des gelées, des liqueurs, des bonbons, des sirops, des comprimés, des shampoings, des pommades, des tisanes, des huiles, des cosmétiques (crèmes, masques, produits solaires) et même de la bière à l’argousier. À ce jour, aucun effet indésirable n’a été constaté, que l’argousier soit utilisé seul ou avec un médicament, en interne comme en externe. Il n’y a pas non plus d’effet secondaire à craindre, quelles que soient les quantités consommées (hormis de possibles coliques si vous n’êtes pas raisonnable !). Toutefois, par prudence, les femmes enceintes doivent éviter les excès. Le jus — obtenu par pression à froid — se trouve souvent sous forme de flacon de 200 ml ou bien en ampoules. Il a un délicieux goût fruité légèrement acidulé. Il suffit d’en prendre 2 à 4 cuillérées à café par jour. En règle générale, il suffit de suivre les préconisations du fabricant. Le jus, les  bonbons, les huiles et les cosmétiques se trouvent surtout en magasins de produits naturels ou diététiques mais aussi dans quelques pharmacies et en vente par correspondance.

En association avec d’autres plantes
Comme pour la plupart des plantes, l’argousier potentialise ses effets quand il est pris avec une autre plante aux propriétés comparables

  • maladies auto-immunes ou dégénératives, fatigue et ulcères gastriques : aloe vera,
  • grippe et refroidissements : eucalyptus, pin (en huiles essentielles),
  • règles irrégulières et douloureuses : sauge (tisane à mélanger au jus ou au sirop),
  • lèvres sèches : calendula ou huile d’amande douce,
  • problèmes de peau et brûlures : de la St Jean au millepertuis (attention de ne pas vous exposer au soleil).
    A chaque fois il suffit de mélanger moitié-moitié ou de prendre en alternance, que ce soit en interne (jus et sirops) ou bien en externe (huile et crèmes).

(1) Site web de l’association des producteurs d’argousier du Québec
www.argousier.qc.ca
(2) Production et utilisation de l’argousier
Thomas S. C. Li et Thomas H. J. Beveridge
Les presses scientifiques du CNRC, Ottawa 2004
ISBN 0-660-96931-9
N de CNRC : 46841
(3)Étude de potentiel de marchés, stratégies de commercialisation, APAQ 2014
Groupe Papilles
(4) https://phytotherapie.ooreka.fr/astuce/voir/276156/baies-d-argousier-tous-leursbienfaits-sur-la-sante
Les experts Ooreka

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *